mardi 18 juillet

L'EaU

L'eau. L'eau est ce qu'il y a de plus important ici, dans ce pays entouré de mer. Autour de la maison, avant de partir, Vangelis a semé partout de gros bidons bleus pour la recueillir les rares jours de pluie. Lorsqu'ils sont plein, j'en garde un pour le "jardin", un nom un peu pompeux qui désigne un petit carré d'herbe devant la terrasse en ardoise, et je vide les autres dans la vieille citerne en ciment. En été, il nous arrive parfois d'être rationnés. Un peu le matin, un peu le soir, et si je rate l'heure... [Lire la suite]
Posté par Melle BillE à 17:43 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

mardi 18 juillet

KaKapétrA

Kakapetra. En Grec, ça veut dire "mauvaise pierre"; c'est ici que je vis, au-dessus du village, au-dessus de la mer, tout contre la montagne. Mauvaise pierre, à cause des scorpions. Le coin en est truffé, sous les cailloux, sur le chemin, dans les chaussures, ils sont partout. Si l'un d'eux est entré dans la maison, il ne faut surtout pas l'écraser. L'odeur qu'il dégagerait attirerait les autres. Il faut le pousser avec un balai, un bout de carton, ce qu'on a sous la main. Et dormir en sachant qu'il est là.... [Lire la suite]
Posté par Melle BillE à 17:42 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
mardi 18 juillet

MiSs BilLe OuVRe BienToT

Posté par Melle BillE à 07:57 - Commentaires [15] - Permalien [#]
mercredi 05 juillet

Amis Mages et Poètes

              Amis mages et poètes, bonjour; dans le cadre de notre grande quinzaine consacrée aux quatrains fleuris divinatoires, nous accueillons aujourd'hui dans notre colloque madame Jacqueline Stallone, mère de Rocky et Rambo (concaténation directe: rocco. Les fins lettrés apprécieront), et créatrice d'un site internet très complet sur l'art de lire l'avenir dans les fesses. Je ne plaisante pas, j'ai lu ça ce matin dans mon hebdomadaire préféré (qui n'est pas comme on pourrait... [Lire la suite]
samedi 27 mai

A l'ImpossiblE, Nul si découvert. Pardon, n'est tenu.

Je suis très très déçue, "mission impossible 3" est un sombre bousin. Je me demande bien ce que j'attends de films pareils, étant par essence (et par gaz aussi) extrêmement réactive au vieux feuilleton de ma jeunesse dans lequel on voyait un Peter Graves impeccable à la mèche délicatement argentée (ce qui lui donnait un petit côté acteur-porno pas désagréable) donner des ordres incompréhensibles en plissant les yeux à Peter Lupus, Martin Landau et Barbara Bain (croyez le si vous voulez, mais je me souviens instantanément de... [Lire la suite]
Posté par Melle BillE à 16:32 - - Commentaires [2] - Permalien [#]