lundi 01 décembre

Viens avec moi chez Barbapapa. C'est un ordre, ne discute pas.

C'est l'hiver qui frappe à notre porte, mes amis, allumons un grand feu. Hey. Mais laissons là cette extraordinaire chanson, encore présente à tous les esprits, car non, il n'est pas question d'allumer un grand feu, surtout au fond d'une piscine. Il sera toujours temps de nous pencher plus tard sur la portée philosophique et sociologique de ces quelques paroles, je tiens d'ailleurs à votre disposition la thèse de Jacques Pétrocin-pétincou sur le sujet. Elle est assez bien fichue, surtout le passage qui explique de quelle manière le... [Lire la suite]
Posté par Melle BillE à 15:15 - - Commentaires [21] - Permalien [#]

dimanche 31 août

J'aimerais tant voir Syracuse

Mon amie, mon lecteur, Montluçon, mon fils, ma bataille, montesquieu, New-York est une ville formidable. Malheureusement, le temps manque. Le boulot, par contre, ne manque pas. Le gueux. Je vous livre donc quelques clichés pris sur le vif. Et je vous retrouve bientôt.
Posté par Melle BillE à 10:49 - - Commentaires [27] - Permalien [#]
mercredi 13 août

haili hailo je retourne au boulot

Et pourquoi je n'irais pas à New-YorkNew-York je vous prie bien? Jamais je n'aurais crû ça possible, même si c'était prévu. Malgré tout, par acquit de conscience, j'ai tenu à obtenir l'aval de la faculté. "hello Django!" ai-je joyeusement apostrophé mon mécanicien en chef, avec tout le respect dû à son rang. "Hello Django!" m'a-t-il répondu (nous affectionnons tous deux les Django. Et même s'il ne s'agit pas des mêmes (lui opère en écoutant du Django Reinhardt, et j'apprécie les facéties vulgaires de Django... [Lire la suite]
Posté par Melle BillE à 09:59 - - Commentaires [25] - Permalien [#]
samedi 28 juin

Bilan Kundera (elle est bien bonne)

Je suis revenue (prononcer cette phrase à voix haute, à l'intérieur d'un pot de yoghourt vide, avec l'intonation d'Orson Wells). Mon nouvel équipement comprend, entre autres, une cicatrice qui ressemble à un chemin de fer façon far-west (les photos sont disponibles sur le site de George Romero, section "mort-vivants", et dans un vieil épisode des mystères de l'ouest). Merci à tous, vraiment. Mentions spéciales au Président, qui a supporté mes délires avec un stoïcisme remarquable, et qui  ne m'a pas giflée... [Lire la suite]
Posté par Melle BillE à 17:50 - - Commentaires [41] - Permalien [#]
samedi 26 avril

La grande encyclopédie du jardinage: introduction

Je soupçonne les cardiologues de n'avoir aucun sens de l'humour. En tout cas, le mien n'est pas très drôle. Il me semble pourtant que si je passais mes journées à sonder l'organe noble et à découvrir de palpitants vices de procédure, je le ferais avec un gros nez rouge et des confettis dans la poche. Pour détendre un chouia l'atmosphère. Mais mon cardiologue est un sphinx. Je viens de passer quelques moments en sa compagnie, et je doute qu'il puisse un jour remplacer au pied levé le gugusse du cirque Knee. Notez bien, ça... [Lire la suite]
Posté par Melle BillE à 09:30 - - Commentaires [20] - Permalien [#]
samedi 19 avril

Dark Vador est une grosse tapette

Oui, j'ai effacé le billet précédent. Mais j'ai gardé les commentaires alors mouquette je vous prie bien. Mais malgré tout, je vous dois quelques explications. Si si. Après, vous allez imaginer des choses, et la vie est déjà bien assez compliquée comme ça, allez. Je vais donc vous expliquer pourquoi fumer peut parfois s'avérer fort utile. Car si je n'avais pas fumé, je n'aurais pas vu la nécessité de contempler mes poumons par le biais d'une radio (mon médecin non plus, d'ailleurs, c'est un type bien). Je vous rassure, mes... [Lire la suite]
Posté par Melle BillE à 18:01 - - Commentaires [43] - Permalien [#]

vendredi 11 avril

Gloire à toi, J

"Laissez moi mourir, Doc, ça ne vaut pas la peine de s'acharner" murmurai-je, languide, au jeune médecin qui palpait habilement mon sternum, et manipulait dans le même temps son stéthoscope comme s'il s'agissait d'une foreuse. Je reconnais que faire appel 2 fois à SOS médecins en 4 jours peut paraître un peu louche, à l'instar de ces femmes qui bouchent exprès leurs canalisations pour le plaisir douteux de converser fuite avec un plombier; mais j'ai deux bonnes raisons: l'apparition soudaine d'un désordre cutané aussi vilain... [Lire la suite]
Posté par Melle BillE à 21:04 - - Commentaires [20] - Permalien [#]
lundi 31 mars

http://www.JohnDeLaMotteAchard.vega. Sur abonnement uniquement

La bibliothèque, c'est ma passion.Enfin non, en fait, pas du tout. Mais il faut bien commencer la rédaction d'un billet par une petite phrase accrocheuse, si je veux vous garder près de moi jusqu'au digestif. Et je vous le demande je vous prie, qu'y a-t-il de plus accrocheur que "la bibliothèque, c'est ma passion"? Non mais franchement allez, pour une fois, soyez sincère. Hein? Bon, je vois que cette fois ci, nous sommes tous d'accord. Non mais sans rigoler, j'aime vraiment ça. Il m'est arrivé d'aborder le... [Lire la suite]
Posté par Melle BillE à 21:14 - - Commentaires [21] - Permalien [#]
vendredi 28 mars

Atoll! Les opticiens! (pardon)

Aujourd'hui, j'ai pris un jour de congé, et je suis allée voir Sean Bacrutin. Sean Bacrutin, c'est mon vendeur informatique, celui qui ressemble à la fois à Sean Connery, à Jean-Pierre Bacri, et à Jacques Balutin ( je sais que vous êtes au courant, mes vieux fidèles, mais il faut aussi penser aux autres. Ceux qui arrivent dans le troisième wagon par le biais de recherches surréalistes, comme "frahan sous la neige" ou "cape et d'épée camembert", et qui se retrouvent coincés sur cet écran par un petit dispositif... [Lire la suite]
Posté par Melle BillE à 18:39 - - Commentaires [26] - Permalien [#]
mercredi 26 mars

une terrible sensation d'inachevé étrangla soudain le lecteur attentif: "quelle arnaque", murmura-t-il. Il n'avait pas tort.

C'est peu dire que j'entretiens des rapports circonspects avec la race canine; un chien, c'est avant tout 12 rangées de crocs baveux truffés de germes, une mâchoire conçue pour broyer un porte-avion, des petits yeux très cruels avec une tête de mort à la place de la pupille, une tumeur maligne logée en plein cerveau (et qui grossit au fil du temps), le tout monté sur 8 pattes, et enveloppé d'une espèce d'étoupe rèche et malodorante. Aux jeux olympiques d'hiver de Saporo, en 1972, j'ai remporté la médaille d'or de saut à ski. Une... [Lire la suite]
Posté par Melle BillE à 11:31 - - Commentaires [27] - Permalien [#]